TTM – Communiqué de presse

La Coalition pour l’astronomie canadienne se réjouit de l’engagement du Canada à financer la construction du Télescope de Trente Mètres

Ce financement créera des emplois et consolide le leadership canadien en astronomie et astrophysique

 

(VANCOUVER) Le 7 avril 2015: La Coalition pour l’astronomie canadienne se réjouit que le Canada s’engage à financer la construction du Télescope de Trente Mètres (TTM), tel qu’annoncé hier soir par le Premier Ministre Stephen Harper et le Ministre de l’Industrie James More au H. R. MacMillan Space Centre à Vancouver.

« Le TTM sera la plus puissant télescope au sol du monde. En s’engageant à financer sa construction, le gouvernement du Canada a consolidé la participation du pays au projet depuis des années. En conséquence, les astronomes et astrophysiciens du Canada sont bien placés pour conserver leur leadership mondial dans cette discipline et nos universités continueront à attirer les meilleurs professeurs et étudiants », de dire Don Brooks, président de l’Association canadienne d’universités pour le recherche en astronomie (ACURA) et co-président de la Coalition représentant des universités.

« L’appui des 20 universités membres de ACURA fut vital à l’obtention de l’appui du gouvernement au projet, » d’ajouter Brooks.

Le TTM fut conçu et dessiné par des astronomes canadiens et par l’industrie canadienne, de concert avec des partenaires en Chine, en Inde, au Japon et à l’Université de Californie et au California Institute of Technology. Le TTM concentrera neuf fois plus de lumière d’un astre dans une image ayant neuf fois plus de définition, ce qui le fera 81 fois plus puissant que les meilleurs télescopes aujourd’hui. Le TTM examinera la formation des premières étoiles dans l’univers, les trous noirs au centre de la Voie Lactée et les atmosphères et autres propriétés de planètes dans la zone habitable autour d’autres étoiles que le Soleil.

« Le TTM est la plus haute priorité du Plan à long terme du Canada pour l’astronomie et l’astrophysique, notre plan pour la poursuite d’un leadership international dans la discipline. Les astronomes canadiens pourront dire pendant des décennies que la nouvelle de son financement fut un point tournant dans l’essor de notre excellence dans la discipline, » de dire Christine Wilson, présidente de la Société canadienne d’astronomie et co-présidente de la Coalition représentant les astronomes professionnels.

Cette annonce assurera aussi que deux des éléments critiques du télescope, sa coupole et son système d’optique adaptative, seront construits au Canada. La Coalition a déjà repéré plus de 20 compagnies canadiennes qui y contribueront. La construction de ces deux éléments va générer des emplois de haut niveau en construction spécialisée et en optique adaptative, avec d’énormes potentiels de technologies dérivées. Par exemple, un rapport préparé en 2014 pour le Conseil national de recherches prévoit que le marché des technologies reliées au TTM atteindra 500 milliards de dollar en 2019.

« Tous les canadiens devraient être immensément fiers que la construction de deux des éléments critiques du TTM a été confiée à l’industrie canadienne. Nos compagnies peuvent rivaliser avec n’importe qui au monde lorsqu’on leur en offre l’opportunité et nous sommes extrêmement reconnaissants de cet engagement du Premier Ministre qui nous permet de construire ce que l’industrie canadienne a dessiné, créant ainsi des emplois de haut niveau qui résultent directement d’investissements en science, » de dire Guy Nelson, président et chef de la direction de Empire Industries et co-président de la Coalition pour l’industrie.

La contribution de 243.5 million$ du Canada à la construction du TTM garantira une participation importante dans le partenariat international et donnera aux astronomes canadiens droit à une quantité équivalente de temps de recherche sur le TTM après sa mise en service.

« La Coalition veut remercier le Premier Ministre, le Ministre de l’Industrie James Moore et tous ceux et celles au gouvernement du Canada qui ont contribué à rendre cette annonce possible. Une décennie de travail a été investie dans le design du TTM : c’est un moment incroyablement excitant pour la science au Canada lorsqu’un tel projet – qui se présente une fois par génération – entre dans sa phase de construction, » conclut Brooks.

À propos de la Coalition pour l’astronomie canadienne

La Coalition pour l’astronomie canadienne fut formée en 2000 et focalise tous les tenants de l’astronomie au Canada sur un plan visant l’excellence internationale dans la discipline. La Coalition comprend

  • Les universités: représentées par l’Association canadienne d’universités pour la recherche en astronomie (ACURA) qui compte 20 établissements membres;
  • Les astronomes professionnels, représentés par la Société canadienne d’astronomie (CASCA);
  • L’industrie: regroupant les compagnies canadiennes engagées dans des projets astronomiques majeurs.

La « carte routière » de la Coalition vers le leadership international dans la discipline est le Plan à long terme pour l’astronomie et l’astrophysique, ou PLT. Le document visionnaire du PLT a été formulé par un panel d’experts pour tracer une voie pour l’astronomie canadienne. Il propose une participation canadienne dans des projets globaux de l’astronomie de nouvelle génération couplée avec des investissements en technologie au Canada, la formation de jeunes scientifiques et ingénieurs canadiens et le leadership intellectuel dans la planification et la gestion d’infrastructures par les astronomes canadiens.

– 30 –

Pour plus d’information
Ray Carlberg
Canadian TMT Project Director
416- 978-2198
carlberg@astro.utoronto.ca

Gilles Joncas
Président-sortant, Société canadienne d’astronomie
joncas@phy.ulaval.ca

René Racine, Secrétaire
Association d’universités canadiennes pour le recherché en astronomie
racine@astro.umontreal.ca

Share this post.