Déclaration d’ACURA sur le TTM

25 juillet 2019

Aperçu

L’Association canadienne d’universités pour la recherche en astronomie (ACURA) appuie sans réserve le plan à long terme pour l’astronomie et l’astrophysique (PLT), le plan décennal visant à soutenir le leadership mondial du Canada en astronomie. Dans le premier PLT de 2000, la participation canadienne à un très grand projet de télescope était la principale priorité, et ce projet est finalement devenu le Télescope de trente mètres (TTM). Ce projet a été conçu et réalisé avec la participation active d’astronomes canadiens et ce sera l’un des télescopes les plus grands et les plus puissants du monde – une merveille scientifique et technique dont les Canadiens peuvent être fiers.

Le projet est maintenant un partenariat entre le Canada, représenté par le Conseil national de recherches du Canada, l’Université de Californie et Caltech, le Japon, la Chine et l’Inde. Le gouvernement fédéral s’est engagé en 2015 à verser 243,5 millions de dollars à la part canadienne du TTM, qui inclut la construction de son enceinte et le développement de son système d’optique adaptative.

 

Sélection du site

Après un processus exhaustif, le site choisi pour le TTM a été le Maunakea, une montagne à Hawaï qui abrite déjà 10 autres observatoires opérationnels. D’un point de vue purement scientifique, c’est le meilleur site au monde pour un tel télescope, ce qui explique aussi la présence d’autres télescopes – dont l’Observatoire national du Japon. Ces télescopes ont été construits sur le Maunakea depuis les années 1970.

Depuis plus de 10 ans, le TTM a suivi les lois, procédures et processus de l’État d’Hawaii dans ses efforts pour construire le TTM sur le Maunakea. Par exemple, il y a eu 14 audiences communautaires lors de l’étude d’impact environnemental; il y a eu des consultations avec des praticiens culturels autochtones hawaïens pour l’étude d’impact culturel – et aucun groupe ou individu n’a contesté le contenu ou le processus de ce document requis; il y a eu des audiences publiques très suivies avec le Hawaii Board of Land and Natural Resources; il y a eu par la suite 71 témoins pendant 44 jours devant le Hawaii Circuit Court, et ainsi de suite.

À la fin de ce processus, la Cour suprême d’Hawaii a rendu un avis confirmant le permis de construction du TTM sur le Maunakea et, en consultation avec les autorités de l’État, des plans ont été élaborés pour que la construction puisse commencer.

 

Situation actuelle

Malgré le respect de toutes les obligations légales et le soutien de la majorité des autochtones hawaïens au TTM, les efforts pour commencer la construction se sont heurtés à des protestations. L’Observatoire international du TTM (OIT) et son Conseil d’administration respectent le droit de ces personnes à exprimer leur opinion. Le principal sujet de désaccord est de savoir si le TTM devrait être construit – et certains manifestants ne le soutiendront jamais et sont maintenant engagés dans une campagne internationale pour susciter l’opposition. Aucune activité de construction n’est actuellement en cours et les manifestations restent pacifiques.

 

La position d’ACURA

Les protestations sont une affaire interne à Hawaii et ACURA n’a pas l’intention de commenter la politique interne hawaiienne. Cependant, ACURA a exprimé aux partenaires du TTM son désir d’assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées et de trouver une voie à suivre qui reconnaît que la majorité des autochtones hawaïens soutiennent la construction du TTM, tout en respectant les préoccupations des opposants. Nous gardons espoir que cette question sera résolue. La déclaration d’ACURA à ce sujet est la suivante :

 

Nous respectons le droit de chacun – partisans et manifestants – d’exprimer son opinion. Le Maunakea est spécial et le projet du TTM s’engage à être de bons intendants sur la montagne et à inclure la communauté hawaïenne. Un grand soin a été apporté à l’identification du meilleur site pour le TTM tout en respectant la riche histoire ancestrale du Maunakea et le projet a fait l’objet de dix années de consultations communautaires, d’évaluations environnementales et d’autorisations légales et réglementaires. D’importants investissements ont également été faits pour appuyer l’éducation des générations actuelles et futures de résidents hawaïens.

ACURA partage l’inquiétude face aux manifestations en cours et a exprimé aux partenaires du TTM sa volonté d’assurer la sécurité de toutes les personnes concernées et de trouver une voie pacifique qui respecte les souhaits des autochtones d’Hawaï. À cette fin, nous avons été encouragés par une déclaration publiée par le gouverneur d’Hawaii le 23 juillet dans laquelle il a demandé au maire du comté d’Hawaii, Harry Kim, de « coordonner les efforts du comté et de l’État pour tenter de trouver un terrain d’entente pacifique avec les protecteurs du Maunakea et la communauté en général », ajoutant que le gouverneur et le maire « comprennent que les problèmes sous-jacents à la situation actuelle sont beaucoup plus complexes et dépassent ce qui se passe actuellement au TTM ou sur le Maunakea.  Il s’agit de réparer les torts causés au peuple hawaïen depuis plus d’un siècle.»

En tant que partenaire du projet de Télescope de trente mètres (TTM) depuis sa création, l’Association canadienne d’universités pour la recherche en astronomie (ACURA) et ses membres croient en la science qui motive le projet. Nous voulons que ce projet soit une source de fierté pour les Hawaïens et qu’il progresse dans un esprit de respect et de réconciliation.

Share this post.