Visualization of the TMT site

Gracieuseté TMT International Observatory

Le Plan à long terme (PLT) préparé en l’an 2000 pour la Société canadienne d’astronomie du Canada identifiait un très grand télescope optique comme une première priorité. Dix ans plus tard le PLT 2010 confirmait cette priorité. La communauté astronomique du Canada s’apprête maintenant à réaliser cet objectif, grâce au Télescope de Trente Mètres (TTM). Un tel télescope permettra de voir mieux et plus loin que jamais, devenant ainsi un partenaire précieux d’autres grands projets au sol et dans l’espace comme le Square Kilometre Array (www.skatelescope.ca) et le James Webb Space Telescope (JWST), successeur du Hubble.

Le TTM contribuera à découvrir comment les planètes, les étoiles et les galaxies se sont formé, la nature de la matière et l’énergie sombres et le nombre et les caractéristiques des planètes extrasolaires. Nous attendons aussi une foule de découvertes merveilleuses et imprévues à propose de l’Univers que nous habitons. S’il était en service aujourd’hui le TTM serait le plus grand télescope jamais construit. Le projet fut lance en juin 2003 par des universités californiennes et ACURA. Il est devenu un grand partenariat international publique-privé entre l’Université de Californie, le California Institute of Technology et des agences nationales du Canada, de la Chine, de l’Inde et du Japon. La construction au Mauna Kea, Hawai’i débutera lorsque des questions de préséances autochtones auront été réglées.

Le TTM est un télescope gigantesque, successeur des grands télescopes d’aujourd’hui qui ont des ouvertures de 8-10 de diamètres. Le miroir primaire, composé de 492 segments hexagonaux, aura un diamètre de 30 m. Le TTM fonctionnera à des longueurs visibles et infra-rouges grâce à une technologie d’optique adaptative avancée développée au Conseil national de recherches du Canada. Le bâtiment qui abrite le télescope sera construit par l’industrie canadienne.

Pour plus d’information sur le projet TTM international, voir www.tmt.org